Comment devenir diagnostiqueur immobilier ?

devenir diagnostiqueur

Le diagnostiqueur immobilier est un professionnel chargé d’assurer la réalisation des diagnostics immobiliers obligatoires dans le cadre de la vente, de la location ou de travaux sur un bien. Il est capable d’examiner les lieux selon les réglementations en vigueur et dresse tout un dossier de diagnostics techniques précisant l’état d’un bien.

Formation de diagnostiqueur immobilier

Comme pour tous les autres métiers, outre les qualités requises de la personne, il est essentiel de se former pour mériter le diplôme d’un diagnostiqueur immobilier. En effet, sans ces formations il est impossible de pourvoir exercer cette activité. D’ailleurs, l’accès à la profession s’est durci depuis l’entrée en vigueur de la réforme du dispositif de certification en 2012. Outre cette obligation de certification, applicable depuis le 1er novembre 2007, la personne souhaitant réaliser des diagnostics de performance énergétique (DPE) doit disposer de pré-requis de formation initiale dans le domaine de la technique du bâtiment.

L’offre de formations pour apprendre à réaliser les diagnostics immobiliers est désormais très complète. Il existe ainsi plusieurs voies :

  • la formation universitaire,
  • le réseau du GRETA,
  • la formation professionnelle,
  • la formation par l’alternance,
  • la formation en entreprise.

Il s’agit souvent de formations courtes, de 1 à 5 jours selon les diagnostics et les organismes. Et pour se former à l’ensemble des diagnostics du DDT, il faut compter de 2 à 3 mois environ.

A qui s’adresser ?

Plusieurs organismes privés ou publics proposent des formations à tous les diagnostics techniques immobiliers ainsi qu’aux autres missions comme l’estimation en valeur vénale, le calcul de tantièmes de copropriété, etc. pour se renseigner davantage, l’Annuaire des Formations du Diagnostic Immobilier peut vous aider à les sélectionner.

Les qualités requises

Personnalité d’un futur diagnostiqueur immobilier :

En tant qu’expert(e) chargé(e) du contrôle des bâtiments, l’homme ou la femme de terrain, qui réalise des diagnostics immobilier doit travailler avec rigueur. En effet, pour accomplir les cinq étapes du diagnostic d’une maison de quatre à cinq pièces, un minimum de trois heures sur terrain s’impose, ce qui requiert une bonne condition physique, du sérieux, de la patience et de la concentration.

Connaissances élémentaires

Parce que les clients demandent exercer des prestations comme l’élaboration d’un plan ou fiche de présentation des biens, état des lieux, estimation de la décence des lieux de résidence, métré dans le but de connaître la surface habitable dans le cas des baux locatifs, détermination des tantièmes, éco-PTZ, etc, le diagnostiqueur immobilier doit être prêt à les accomplir sans contrainte.

Le sens de l’ouverture et de l’innovation

Un diagnostiqueur immobilier doit agir en tant que responsable. Il être mis au courant de l’évolution du marché de l’immobilier afin d’en suivre les actualités. Il est censé viser loin, étudier le marché où on évolue, afin de discerner les besoins de la clientèle. Il est dès lors nécessaire d’être réceptif aux nouveautés pour pourvoir innover.

Un bon diagnostiqueur, doit s’attendre au pire en prévoyant des situations à risques (intervention des banques et assureurs) où il devra prendre des décisions capitales. Il doit être toujours prudent en rédigeant odes actes régis par des textes de référence juridiques.